Page 4 sur 4

MessagePosté: 09 Aoû 2006, 03:00
par spero
Cloclorouen a écrit:Et j'aimerais juste essayer de savoir qu'est ce qui peut être pire que la mort...Peut être perdre des êtres chers... Mais voldemort n'en a pas... ou comme disait certains, le baiser du détraqueur est considéré comme pire que la mort, mais les détraqueurs se sont ralliés a Voldemort et ca m'etonnerai aussi qu'il soit sensible à leur baiser...Pour le moment je trouve que c'est dur de formuler des hypotheses...


Le deuil est très souffrant. On peut faire un deuil suite à la perte d'un être cher mais aussi quand s'écroule un rêve ou un idéal. Voldemort veut croire qu'il n'est pas née de son père moldu. Il veut se voir de sang pur et totalement omnipotent. Son "pire que la mort" à lui pourrait être l'écroulement de tout ces idéaux. :?

Edit:
Du genre: tous ses partisants découvrent ses origines moldus, dans sa honte et son désespoir il n'a plus de prise sur ses pouvoirs magiques et se retrouve à errer dans le monde comme un moldu. :twisted:

MessagePosté: 09 Sep 2006, 14:00
par Nils
Pour Voldemort, rien n’est pire que la mort. Et il ignore (Dumbledore le dit souvent) qu'il y a des choses pires que la mort. Ce qui est pire que la mort pour Dumbledore, c'est de n'avoir jamais connu l'amour et de n'avoir jamais pu en donner. Voldemort est exactement dans cette situation : personne n'a aimé Tom au moment où il devait être aimé, c'est-à-dire lorsqu'il était un tout petit enfant; un père qui l'a rejeté (lui a dénié le droit de vivre) et une mère qui n'avait pas assez d'amour à lui donner pour rester en vie. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est lui-même incapable d'aimer. Harry n'est pas dans cette situation, même s'il a eu une enfance très difficile, il a été aimé jusqu'à l'âge d’un an au moins (et on n'est pas vraiment sûrs qu'il ne soit pas aimé de Pétunia quand on entend les interviews de JKR). Harry a été tellement aimé que son père est mort pour le protéger et sa mère s'est sacrifiée pour lui.
Voldemort croit qu'on vit tant qu'on n'est pas mort mais la vie n'est pas le contraire de la mort , le contraire de la mort dans l’univers de JKR, c’est la pulsion d’amour (qui fait par exemple de façon triviale que deux êtres se reproduisent). C'est ce qu'on retrouve dans le mythe d'Eros et de Thanatos dont vous parliez.
En créant les Horcruxes, Voldemort a détruit une très grande partie de son âme et sa capacité à aimer. Paradoxalement Voldemort, qui est pour le moment immortel, est plus proche de la mort que quelqu'un qui a gardé une âme intègre, une âme qui a la capacité d’aimer ; paradoxalement le moyen même que Voldemort utilise pour échapper à la mort est mortifère. Sans corps, il disait qu'il avait "un semblant de vie" mais que peut-on dire de quelqu'un qui n'a quasiment plus d'âme?

MessagePosté: 09 Sep 2006, 22:26
par Pat Rorrythe
Du point de vue de la symbolique des éléments, le feu de l'âme est-il compatible avec un représentant de Slytherin ( le dernier en plus) dont l'élément est l'eau ? Si Voldemort n'a plus d'âme, c'est effectivement pire que la mort, on le répète avec les détraqueurs depuis le tome III. Voldemort ne sera plus qu'une entité aqueuse, lunaire, dissoute...

MessagePosté: 26 Mai 2008, 22:22
par laurieplante
je pense que voldemort va etre (comme les parent de néville) soumis trop lontemps au sortilege doloris il va devenir fou et apres obn vas le tuer

MessagePosté: 27 Mai 2008, 19:16
par Françoise
bonsoir laurieplante, as tu lu le dernier tome ? ou le fais tu exprès d'émettre des hypothèses alors que l'on sait tous comment cela finit.

sinon ce serait sympa que tu te présentes dans la section "trois balais".
comme on te l'a suggéré précédemment.