Page 5 sur 5

MessagePosté: 05 Fév 2006, 22:10
par Regulus
Doxy a écrit:Et puis même si on la connaissait; elle ne raconte qu'à son mari , Neil, ce qu'elle écrit. On ne peut que faire des suppositions. JKR elle-même a dit que certaines suppositions qui avaient été faites étaient assez proches de la réalité et d'autres, au contraire, à mille lieues.


Oui mais je n'aimerai pas avoir trop d'indices sur les évènements à venir, cela casserai tout, je préfère de loin échaffauder des théories comme nous le faisons ici. Nous saurons bien assez tôt quels étaient les plus perspicaces d'entre nous :wink:

MessagePosté: 06 Fév 2006, 12:18
par banker
Doxy a écrit:Et puis même si on la connaissait; elle ne raconte qu'à son mari , Neil, ce qu'elle écrit. On ne peut que faire des suppositions. JKR elle-même a dit que certaines suppositions qui avaient été faites étaient assez proches de la réalité et d'autres, au contraire, à mille lieues.


elle a même déclaré qu'avec toutes les hypothèses émises, sur tous les forums existants, tout ce que doit contenir le 7ème tome avait surement déjà été dit.

mais étant donné le nombre d'hypothèses et de forums, je n'ai pas le temps de tout lire :wink:

MessagePosté: 06 Fév 2006, 13:04
par Regulus
banker a écrit:elle a même déclaré qu'avec toutes les hypothèses émises, sur tous les forums existants, tout ce que doit contenir le 7ème tome avait surement déjà été dit.

mais étant donné le nombre d'hypothèses et de forums, je n'ai pas le temps de tout lire :wink:


Notre imagination est débordante !!! :roll:

MessagePosté: 11 Fév 2006, 19:29
par ben1136
je trouve en effet très intéressant le trio Harry-Hermione-Ron, que, semble-t-il, rien ne peut séparer. Même pas les disputes de Ron et Hermione :wink:
on peut y voir plein de symbolique mais je pense que JKR a voulu faire passer un message relativement simple : l'amitié et la diversité font une richesse inouïe et des liens trés forts.

Re: Trio Harry Ron Hermione

MessagePosté: 22 Mai 2009, 10:20
par MANATH
Simorill a écrit:Bonjour,

J'ai une petite remarque qui me vient comme ça en relisant Potter, peut etre auriez vous des théories intéressantes :

Je viens de remarquer (il m'en a fallu du temps, je sais) que le trio Harry, Ron, Hermione représente les trois types de sorciers potentiels :

Sang pur : Ron
Sang mélé : Harry
Sang de bourbe : Hermione.

Est ce que cette distribution est du au hasard (j'en doute), est ce qu'elle sert à nous montrer que la tolérence vaut mieux que le racisme de serpentard, ou est ce qu'il y a une autre raison?

Merci et au fait : Bonne année.
Simorille


Je "tombe" sur ce post écrit il y a assez longtemps déjà et j'ai lu (non sans raler) la suite des posts jusqu'au dernier : vive le flood et les pages entières inutiles ! :twisted:
Le sujet est interessant et laissé sans suite, j'ai vérifié d'autres topics et n'ai pas vu quelque chose de similaire.
Et comme le topic porte sur le trio, on peut parler de beaucoup de choses :
Je viens de lire un essai sur la relation Harry/Hermione dans l'EHP, fort intéressant et suis même surprise par certaines choses.
Entre autre l'auteur parle d'une relation amoureuse naissantre entre Het H , ce qui personnellement ne m'a jamais effleuré l'esprit.
Et sans tomber dans des commentaires puérils sur les relations amoureuses entre les ados de la saga, j'aurais bien voulu savoir si vous, vous aviez envisagé le couple Harry/Hermione plutôt qu'un autre.
Si cette question a déjà été débattue ailleurs, que les aurors le disent,je reviendrai ensuite donner mon avis sur ladite question .

MessagePosté: 22 Mai 2009, 17:06
par p.express
euh, hum, désolée pour le flood ! Avant le remaniement du forum, certains étaient, hum, floodeurs professionnels...


Pour répondre à ta question, 4 topics (pas moins) abordent des théories proches autour des liens entre les membres du trio

Harry et Hermione : le lien fraternel

Hermione Granger

Cho Chang

Ron et Hermione


Voilà, si tu en as le courage, tu peux tout lire, tout y intéresse leurs liens, mais aucun ne porte précisément sur cette théorie que j'ai toujours trouvée loufoque. Pour moi, depuis le premier tome, je ne les voyais pas autrement que comme des amis. J'avoue avoir dû attendre le 2è pour me dire "ah ouiiiiii, alors elle adore le petit roux, elle a bien raison, il mettra du piment dans son sérieux"

MessagePosté: 22 Mai 2009, 22:31
par cissou
j'avoue que n'avais pas envisager Ron Hermione mais l'idée de Harry Hermione non plus.
Pour moi c'était de simple amis. mais arrivé au tome 6 j'ai eu vraiment le doute vu la réflexion de Harry. le doute me saisie et relis toute la saga et à se moment Zut! j'ai vraiment raté les indices depuis le début!

MessagePosté: 09 Juin 2009, 21:26
par DarkMoonshade
Je n'avais jamais lu cet essai sur Harry et Hermione, merci Manath d'en avoir parlé :P
J'ai été assez surprise en le lisant je dois avouer car jamais l'idée du couple Harry/Hermione ne m'avait effleuré non plus. Au contraire j'ai toujours aimé la Théorie du Lien Fraternel, qui s'appuie sur la relation de frère et soeur qu'ont Harry et Hermione, je les ai toujours envisagés ainsi.

Je trouve que les arguments utilisés dans l'essai ne justifient pas l'hypothétique dimension amoureuse de leur relation. Ils se disputent franchement, sans hystérie ni réactions disproportionnées, ils sont à l'aise l'un avec l'autre physiquement, il n'y a pas de gêne.
A l'inverse, entre Ron et Hermione c'est toujours à fleur de peau, excessif, explosif. C'est quand Ron se moque d'elle qu'Hermione part en pleurant dans le tome 1. Elle est aussi bouleversée quand Ron se fait attaquer par Sirius dans le tome 3.

J'aime bien les couples avec des caractères opposés, comme Lupin et Tonks par exemple, j'espérais vraiment que JKR allait nous amener à un Ron/Hermione, ça risquait d'être drôle et ça n'a pas raté ^^

MessagePosté: 18 Juin 2009, 13:50
par MANATH
En fait, la relation un peu orageuse entre Hermione et Ron a démarré dans le Poudlard express, quand Ron s'est "ridiculisé" en essayant un sortilège sur Croutard devant Hermione et Harry. Tout a commencé là, Ron a été maladroit, Hermione a sorti sa science (par maladresse aussi, car enfant de moldus), chacun désirant se montrer au mieux et se plantant en étant ou bien gauche ou bien pédante, jusqu'à l'épisode du Troll, qui les réconcilie, car c'est dans ces vrais moments de peur et d'angoisse qu'ils vont révéler leur vraies personnalités : courageux, unis, braves, et doués !