Page 2 sur 2

MessagePosté: 07 Mar 2009, 23:00
par Wilou51
Severus Rogue était un familier de Lily Evans dès leur enfance, déjà maladroit dans ses sentiments ; puis amoureux d'elle dans leur adolescence, et tout aussi maladroit, amoureux jusqu'à la fin de sa vie, puisque son Patronus était une biche, comme celui de Lily.


Ca doit etre l'heure tardive :wink: , mais je ne vois pas le rapport avec les yeux de Harry!

MessagePosté: 08 Mar 2009, 01:55
par Llewellyn
Wilou51,

Je ne comprends pas que tu ne comprennes pas !

Les yeux de Harry sont ceux de sa mère ; Rogue était amoureux de Lily Evans au point que son Patronus est le même que celui de la femme qu'il a aimée jusqu'à sa mort (sa mort à lui) ; Harry lui rappelle à la fois James Potter, qu'il détestait, et la femme dont il était amoureux, par les yeux.
Rogue a promis à Dumbledore de protéger Harry --il n'a pas promis de l'aimer !

Reliques de la Mort, chapitre 33, pages 791-792 (format poche) :
10e scène, vue par Harry dans la Pensine, dans le bureau de Dumbledore, Rogue pleure la mort de Lily.
Dumbledore : « Son fils a ses yeux, exactement les mêmes ». « Vous savez pourquoi et comment elle est morte. Faites en sorte que ce ne soit pas en vain, aidez-moi à protéger le fils de Lily. »

MessagePosté: 08 Mar 2009, 15:59
par Wilou51
Ah ba la je comprends mieux!
Tu veux dire que on pourrait se demander pourquoi Rogue cherchait a proteger Harry lors du match de Quidditch de l'Ecole des sorciers par exemple.
Et que l'on a la reponse que dans le tome 7!
ok

MessagePosté: 08 Mar 2009, 16:59
par cissou
Wilou51 a écrit:Ce matin en relisant un passage du tome 3, je suis tombé sur un élément intéressant qui m'a pour le moins enthousiasmé, dans l'édition Gallimard c'est en haut de la page 287. Harry fait un rêve avant que Sirius ne découpe les rideaux de Ron.
Or dans ce rêve, il se voit avec l'Eclair de Feu sur l'épaule, suivre une forme argentée dans une foret, il ne la distingue que très peu et quand Ron pousse son cri, Harry arrive dans son rêve dans une clairière!
Je trouve que ca ressemble étrangement a l'épisode de la recherche de l'épée de Gryffondor dans le tome 7. Qui plus est, dans le Prisonnier d'Azkaban, Harry est en plein apprentissage des patronus.


En effet c'est très troublant hasard ou pas. Mais Harry ne va t il pas dans la foret interdit avec sont balai dans un des tome? mouai mais s'est dans le tome 1. Donc peu être est une sorte de vision... peu être est ce un rêve prémonitoire

MessagePosté: 08 Mar 2009, 17:56
par Llewellyn
Wilou51 a écrit:Tu veux dire que on pourrait se demander pourquoi Rogue cherchait a proteger Harry lors du match de Quidditch de l'Ecole des sorciers par exemple.
Et que l'on a la reponse que dans le tome 7!
ok

Lors des re-lectures, on s'aperçoit que Joanne a disséminé des 'indices', que l'on ne comprend, ou que l'on ne replace en perspective, que bien plus tard, éventuellement au final, dans le tome 7 !
C'est du grand art.

Cela nécessite de bien lire, de mémoriser des tas de détails, qui sont insignifiants au moment de la lecture, je veux dire la première lecture.

Par exemple : tome 4, la Coupe de feu, ch.32 (Queudver prélève du sang de Harry), ch 36 p.736, lueur de triomphe dans l'œil de Dumbledore, à propos de ce sang ; explication de cette "lueur" dans le 7, ch. 35, p.826 lorsque Harry est dans des 'limbes', le fantôme de Dumbledore lui dit : « Il a pris ton sang, il te rattache à la vie tant que lui-même est vivant. »
Harry n'est donc pas tout à fait mort, à cause de Voldemort, et il a le choix : mourir, ou redevenir vivant et éliminer définitivement Voldemort.

Il y aurait beaucoup à dire sur la lutte finale : Voldemort est déjà défait et vaincu, et il ne le sait pas encore !

UNE ligne du tome 4 significative au tome 7 !

NB : livres au format 'poche' pour les numéros de ligne.

MessagePosté: 14 Mar 2009, 21:54
par Wilou51
En effet, Jk Rowling a bien ficelé sont œuvre!

MessagePosté: 29 Mar 2009, 03:21
par Llewellyn
Pour répondre plus directement au titre de ce fil de discussion : l'œuvre de Mme Rowling est-elle profonde ?

Comme Dumbledore, je dirais "oui.. et non".

Sous une écriture simple, au vocabulaire courant, avec une foule d'actions et pas de digressions, mais sur quelques milliers de pages en sept volumes, sous un aspect qui peut sembler simpliste, Mme Rowling a construit puis écrit une œuvre majeure, et plus profonde qu'il y paraît à première vue, pour un ouvrage destiné d'abord à des enfants, puis des adolescents, enfin des adultes jeunes.
Bien que des lecteurs très nettement plus âgés s'y intéressent (comme moi).

C'est plutôt l'avenir, disons au moins dans dix ans (c'est à dire bien après le dernier film enfin vu), qui nous dira sa place "définitive" dans la littérature.

MessagePosté: 29 Mar 2009, 09:33
par Caliméro
Bonjour !

Llewellyn a écrit:C'est plutôt l'avenir, disons au moins dans dix ans (c'est à dire bien après le dernier film enfin vu), qui nous dira sa place "définitive" dans la littérature.


Moi je dis : "Il ne sera pas vraiment parti tant que quelqu'un lui restera fidèle !"

Donc voilà ! Bisous & @ très bientôt !!!!

MessagePosté: 29 Mar 2009, 11:11
par Llewellyn
Oui, c'est la citation qu'il fallait !

Alors, que dire d'autre sur la profondeur, et potentiellement sur la pérennité ?

A vos opinions !

MessagePosté: 30 Mar 2009, 15:03
par Llewellyn
Tout frais, tout chaud, un commentaire sur l'œuvre de Rowling :

http://www.poudlard.org/Une-annee-avec-J-K-Rowling-sur

(J'ai vérifié l'URL, c'est bien tout !)
La diffusion sera sur Arte, le 11 avril à 17 h 20.

Mais ce qui compte sur le site, c'est l'analyse sur ce qu'a réussi Joanne Rowling avec son oeuvre Harry Potter, à la fois simple et complexe.

(Correction d'une petite faute de frappe)

Re: Profondeur de l'oeuvre

MessagePosté: 24 Jan 2013, 18:58
par Améthyste
Mais JKR avait ficelé la base de son histoire dès le début, les sept tomes étaient déjà pré-définis avant la parution du premier, elle avait commencé le dernier!