Page 1 sur 4

La traduction de Jean-François Ménard

MessagePosté: 26 Oct 2007, 13:22
par Françoise
Edit - Bonjour,
J'ai pensé que peut être on pourrait faire un topic général sur la traduction car ce n'est pas la première fois qu'on en parle et je pense que cela permettra de s'y retrouver plus facilement. Mais bien sûr si ça devient trop pointu sur un thème particulier on divisera en plusieurs sujets :wink:
Je propose donc que l'on parle ici de ce qui vous a dérangé, interpellé par rapport à la version anglaise, tout en respectant Jean-François Ménard :wink: ~ DarkMoonshade


(Le message ci -dessous vient du sujet supprimé "Résumés de chapitres" - Loufoca Logica)
pour ma traduction des chapitres, je me suis trompée 16 fois sur 37 ; est-ce un bon score ?
donc
2 : traduit par moi : en souvenir
3 : Dursley avec un "s"
5 : Bataille perdue
9 : lieu au lieu d'endroit
10 : histoire au lieu de récit
11 : pot de vin au lieu de Corruption (même si c'est la même chose)
12 : grande au lieu de puissance
13 : nés de Moldus au lieu de nés-moldus
15 : des Gobelins au lieu de du
18 : la vie et les mensonges : pourquoi a-t-il enlevé le mot "the" ?
19 : d'argent au lieu d'argentée
25 : Shell Cottage et non Chaumière aux Coquillages
27 : place au lieu de cachette
30 : limogeage au lieu de renvoi
32 : ici c'est le pompon je pensais qu'il (JF MENARD) aurait mis la baguette aînée et non v'là le sureau
33 : histoire au lieu de récit (-idem que le 10) mais il me semble que dans le PSM : il a traduit le chapitre sur Hagrid par histoire et non récit (à vérifier)
34 : encore la forêt au lieu de retour dans la forêt
35 : la gare de King's cross au lieu de King's cross tout simplement
36 : la faille dans le plan au lieu du défaut dans le plan

mais je me suis bien amusée et distrait à faire cette traduction quand même

sinon ce jour lun 29-10 j'en suis au chapitre 24 et j'ai trouvé bizarre certaines traductions : à la fin des 7 Potter, JFM ne traduit que deux fois Voldemort et la troisième fois il note le seigneur des ténèbres, je pensais que la répétition "fixait" la notion
et au chapitre de la chaumière aux coquillages, il laisse tel quel le mot "cottage"....

spoiler : La traduction de Jean-François Ménard

MessagePosté: 18 Nov 2007, 15:49
par thierry6
J'ai déplacé plus haut le préambule de DarkMoonshade - Loufoca Logica.
La Baguette de Sureau !!! Désastreuse traduction

Et surtout énorme faute de gout, à croire que le traducteur ne s'est pas foulé outre mesure.

En Anglais : The Wand of Destiny, The Death Stick, The Elder Wand

En Francçais ; La Baguette du Destin, le Baton de la Mort, ..... La Baguette de Sureau. La Baguette de Sureau?????? maman je suis mort de trouille. Sans être un anglophone averti, il y a comme un schisme entre les 2 premières appelations, évocatrices de puissance et la dernière un peu faiblarde.


Elder: sureau, mais ce n'est pas son sens principal. Son sens principal est littéralement Ainé, Maïtre. (detail : les missionaires mormons se font appeler Elder dans le sens Frere aine ou qqch dans ce gout là)

La traduction appropriée aurait plutot été LA Baguette Ainée, La Baguette Maitresse ou qqch dans ce gout là

MessagePosté: 18 Nov 2007, 16:30
par Cliodna
Effectivement, ce sens aurait du sens, si je puis dire. :wink:
Mais il se trouve que, en tant que lectrice francophone, cela ne m'a pas choquée. En effet, dans le conte des Trois Frères lu chez Xenophilius Lovegood, il est bien dit que la Mort va tailler la baguette demandée par le frère ainé dans un arbre qui est un sureau.
Je viens de regarder la version anglaise et voilà ce qu'on y trouve, page 331 de l'édition Bloomsbury :

So the oldest brother, who was a combative man, ask for a wand more powerful than any in existence : a wand that must always win duels for its owner, a wand worthy of a wizard who had conquered Death ! So Death crossed to an elder tree on the banks of the river, fashioned a wand from a branch tha hung there, and gave it to the older brother.


Mais je remarque que c'est le frère aîné. La Baguette de l'Aîné donc. A mon sens, les deux traductions sont correctes. Mais comme JKR a l'habitude de nous parler des baguettes des gens en citant le bois qui le compose (la baguette d'if, la baguette de prunellier...), ça ne me choque pas plus que ça... C'est moins direct que "Le Baton de la Mort", comme si on voulait cacher son pouvoir.

MessagePosté: 18 Nov 2007, 16:54
par Hedwige
Il y a de toute évidence un jeu de mot sur le bois de la baguette et la qualité "d'aîné" du frère qui reçoit cette baguette. Je suis d'accord avec Thierry, la traduction "Baguette de Sureau" ne me plaît pas non plus, il n'y pas cette idée de puissance, qu'on aurait davantage retrouvé avec "Baguette de l'Aîné".

L'inconvénient, c'est qu'il est impossible de traduire cette dualité aîné/sureau en français. Et alors Ménard n'aurait pas pu traduire le dicton que Ron cite, mais que je suis incapable de retrouver, justement à propos des baguettes en sureau.
Alors c'est vrai que c'est dommage, mais il va falloir s'en accomoder. D'autant que Ménard n'est vraiment pas mauvais comme traducteur, et ce n'est pas peu dire :wink:

MessagePosté: 18 Nov 2007, 17:44
par Gustavo de la science
moi je trouve ça bien puisque: Ron a un moment parle justement que: avoir une baguette en Sureau porte malheur non? donc c'est bien trouvé non?

MessagePosté: 26 Nov 2007, 21:11
par Françoise
je l'avais déjà dit dans le topic sur les premières impressions, il me semble que je n'aimais pas non plus cette traduction de baguette de sureau , la baguette aînée aurait été mieux même si celle-ci vient d'un sureau..

MessagePosté: 27 Nov 2007, 09:31
par DarkMoonshade
La traduction avec Sureau ne me gêne pas particulilèrement, Ménard devait faire un choix entre l'Aîné et le Sureau et je trouve que le choix qu'il a fait convient bien car comme le souligne Cliodna, JKR désigne souvent les baguettes par le bois qui les compose, il y a une logique, même si on perd le sens d'Aîné, mais comme ça on conserve un peu de mystère...

Il y a un passage qui m'a un peu contrarié par contre c'est l'épitaphe de Dobby... :oops: Vous allez peut être (sûrement) penser que je coupe les cheveux en quatre mais ma curiosité aimerait bien comprendre... Voici les passages :
Here lies Dobby, a Free Elf.
CI-GÎt DOBBY, ELFE LIBRE.
Voilà : pourquoi n'y a-t-il pas d'article en français ? (je vous avais prévenu, je chipote)
Je ne maîtrise pas tout à fait la subtilité de l'art des articles dans les deux langues mais j'ai l'impression que cela exprime deux choses différentes ici :shock:

Comme si en anglais l'article permettait d'insisiter sur le fait que Dobby était un Elfe libre : une chose rare. C'était un Elfe, tout le monde le sait mais pas n'importe quel Elfe : un Elfe libre. Il y a un adjectif, cet elfe est particulier.
Alors qu'en français, sans cet article, cela me donne le sentiment que Dobby appartenait à une catégorie "Elfes Libres", presque banale, comme on aurait pû écrire "Cuisinier" ou tout autre catégorie générale.

J'ai bien conscience d'être particulièrement chipoteuse (Chipoteuse-en-Chef :oops: ) mais je me demandais si à tout hasard quelqu'un avait une idée sur le pourquoi du choix de Ménard ?

MessagePosté: 27 Nov 2007, 14:04
par gh's witch
C'est marrant comme le ressenti peut être différent d'une personne à une autre.
Moi je serai plutôt d'accord avec la traduction de Ménard. Je trouve que l'apposition de l'expression "elfe libre" en français a plus d'effet et souligne mieux le respect dû à Dobby, que s'il avait écrit "un elfe libre", qui pour moi aurait signifié un elfe parmi d'autres...

Je pense qu'en anglais c'est l'inverse, il fallait rajouter "a" pour obtenir le même effet... Je sais pas ce qu'en pensent nos anglophones?

MessagePosté: 27 Nov 2007, 16:04
par p.express
Il me semble que c'est jkr elle-même qui voulait qu'on traduise par le nom du bois, pour éviter de ressusciter nos théories sur l'aînesse, les 7 fils, filles etc. Il faudrait que je retrouve où elle le dit.

MessagePosté: 27 Nov 2007, 19:28
par Françoise
    "un elfe libre" :pour ma part, il me semble qu'en anglais on est obligé de mettre l'article et en français non , je suis de près les cours d'anglais avec mes enfants et un de mes fils qui est en 6ème a cet exemple là

    "dans le chapitre les 7 Potter" : JKR met trois fois Voldemort et JF MENARD que deux fois : p 73

il sentit Voldemort avant de le voir......sa dernière vision : Voldemort s'apprêtant une fois de plus .....
Soudain le Seigneur des Ténèbres (et non plus Voldemort).

MessagePosté: 28 Nov 2007, 11:15
par arwen
DarkMoonshade a écrit:Alors qu'en français, sans cet article, cela me donne le sentiment que Dobby appartenait à une catégorie "Elfes Libres", presque banale, comme on aurait pû écrire "Cuisinier" ou tout autre catégorie générale


gh's witch a écrit:Je trouve que l'apposition de l'expression "elfe libre" en français a plus d'effet et souligne mieux le respect dû à Dobby, que s'il avait écrit "un elfe libre", qui pour moi aurait signifié un elfe parmi d'autres...


et bien je ressents la même chose que gh's witch, il me semble que l'absence d'article fait mieux ressorti la singularité de l'elfe


édité: merci Moon pour tes explications!!! ca marche!! :lol:

MessagePosté: 28 Nov 2007, 14:07
par gh's witch
françoise a écrit:"un elfe libre" :pour ma part, il me seble qu'en anglais on est obligé de mettre l'article et en français non , je suis de près les cours d'anglais avec mes enfants et un de mes fils qui est en 6ème a cet exemple là


Je crois que tu as raison françoise. Le pourquoi est avant tout grammatical. L'apposition ne doit pas exister en anglais, dans le sens où nous l'employons, elle signifie autre chose.

poudelard express a écrit:Il me semble que c'est jkr elle-même qui voulait qu'on traduise par le nom du bois, pour éviter de ressusciter nos théories sur l'aînesse, les 7 fils, filles etc. Il faudrait que je retrouve où elle le dit.


C'est très intéressant ce que tu dis là parce que moi aussi j'aurais traduit par la baguette de l'aîné et je ne comprenais pas pourquoi Ménard avait choisi baguette de sureau, alors que je trouvais que le sens était moins fort...

MessagePosté: 28 Nov 2007, 21:01
par DarkMoonshade
Je vous remercie de vos réponses, j'y réfléchis depuis hier, surtout que je me suis heurtée un exemple du même type ce midi : avec ou sans article en français.
Gh's witch a écrit:
Françoise a écrit:"un elfe libre" :pour ma part, il me semble qu'en anglais on est obligé de mettre l'article et en français non , je suis de près les cours d'anglais avec mes enfants et un de mes fils qui est en 6ème a cet exemple là
Je crois que tu as raison françoise. Le pourquoi est avant tout grammatical.
Je suis tout à fait d'accord avec vous, d'ailleurs l'énoncé anglais ne me pose pas de problème, l'article est bien obligatoire. Ce qui me semble plus délicat c'est que l'on peut traduire avec ou sans l'article en français, le choix de Ménard m'a dérangé à première lecture.

Gh's witch a écrit:L'apposition ne doit pas exister en anglais, dans le sens où nous l'employons, elle signifie autre chose.
:idea: Ah ! ces maudites appositions... elles existent bien en anglais mais l'article est obligatoire contrairement au français (qui est d'ailleurs souvent moins lourd sans) :
"Mr Remus Lupin, un professeur à Poudlard, est atteint de lycantropie // Mr Remus Lupin, professeur à Poudlard, est atteint de lycantropie."
Je ne l'avais pas compris en tant qu'apposition, je pensais que cela se raportait au verbe, en tant que complément :
"Ci-gît Dobby, un elfe libre" // "Ci-gît un elfe libre" // "Here lies a free elf"
Je comprends mieux le choix de Ménard à présent, c'est en tant qu'apposition qu'il l'a traduit, merci :wink:

Arwen a écrit:
Gh's witch a écrit:C'est marrant comme le ressenti peut être différent d'une personne à une autre.
Je trouve que l'apposition de l'expression "elfe libre" en français a plus d'effet et souligne mieux le respect dû à Dobby, que s'il avait écrit "un elfe libre", qui pour moi aurait signifié un elfe parmi d'autres...
et bien je ressents la même chose que gh's witch, il me semble que l'absence d'article fait mieux ressortir la singularité de l'elfe
Ahem, il faut peut être que je révise mon interprétation des mots alors :oops: Je réfléchis à vos réactions en essayant de saisir la nuance de sens entre avec ou sans article...

@ Arwen : hey, bravo :wink:

MessagePosté: 01 Déc 2007, 00:12
par Moonette
p.express a écrit:Il me semble que c'est jkr elle-même qui voulait qu'on traduise par le nom du bois, pour éviter de ressusciter nos théories sur l'aînesse, les 7 fils, filles etc. Il faudrait que je retrouve où elle le dit.


Je me disais aussi que Ménard ne devait pas avoir une marge de manoeuvre énorme: JKR a étudié le français et à la Sorbonne de surcroît. A mon avis elle donne des directives et son poids est si fort car elle est un auteur culte de son vivant comme cela arrive rarement.

En fait, "sureau" en français sonne banal car tout enfant a joué avec du bois du sureau, je me souviens même qu'on le suçotait, on utilise aussi les baies en confitures lol . Voilà pourquoi l'impact de ce mot a été désagréable sur moi aussi. Le mot n'a pas une multiplicité de sens comme en anglais!

La littérature est une affaire de mots, et c'est vrai qu'il ne faut pas se tromper de mots quand il s'agit d'éléments déterminants.

MessagePosté: 04 Déc 2007, 23:06
par Françoise
c'est comme pour le premier livre, le titre original est la pierre philosophale alors que JF MENARD l'a traduit par l'école des sorciers pour attirer l'attention sans doute

et comme ma phrase de signature où en anglais on parle de Bath et qu'en français ce mot a disparu, cela doit faire partie des "idioms"
- and some old witch in Bath had a book that you could never stop reading !
- il y avait même un livre qu'on ne pouvait plus jamais s'arrêter de lire une fois qu'on avait mis le nez dedans (CS chap 13) Ron


en tout cas je suis super contente de démarrer ce topic ! merci à Darkmoonshade !